Des lipides, oui mais des bons

Des lipides, oui mais des bons !



À l’heure actuelle, beaucoup de régimes font encore la guerre aux graisses; longtemps tenues pour seules responsables de l’obésité et des maladies cardiovasculaires.


- Pourquoi avons nous besoin de lipides ?

- Quels sont les « bons » et les « mauvais » lipides ?


Tout d’abord, rappelons qu’il existe 3 grandes catégories d’aliments :

=> les glucides (les sucres : fruits, céréales, lait…)

=> les protéines ( principalement présentes dans les produits animaux, sous produits animaux et les légumineuses)

=> les lipides ( les graisses : produits laitiers, viandes et poissons gras, huiles, oléagineux etc..)


Chacun de ces éléments va être dégradé lors de la digestion, pour apporter différents éléments essentiels à notre alimentation. Il est donc recommandé de manger de tout pour un fonctionnement organique optimal.


Le rôle des lipides

Les lipides, comme les autres nutriments, sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Pour mémoire, notre cerveau est constitué d’au moins 50 % de lipides. Les stocks de graisses sont utiles notamment lorsque les besoins énergétiques sont élevés comme durant une activité physique intense. Mais leur rôle ne s’arrête pas là :

  • Transporteurs des vitamines A, D, E, K

  • Composants des membranes de nos cellules… (donc de tout notre organisme heyyyy c’est pas rien ;) )

  • Aident à la synthèse des hormones (avec les protéines)

  • Protègent nos muscles et nos squelettes notamment en terme d’isolation thermique.



Les bons et les mauvais lipides :

On distingue différents types de lipides :

Les acides-gras saturés ( qu’on appelle généralement les mauvaises graisses : lait, fromage, beurre, charcuterie, viande, plats cuisinés, chips…)

Les acides gras insaturés qui regroupent :

  • Les acides gras mono-insaturés ( contribuent au maintient de taux normaux de cholesterol ( HDL), permettant donc un bon fonctionnement cardiovasculaire = omega 9 : huile d’olive, noix, avocat, hareng, graisse d’oie, de canard et de poulet)

  • Les acides gras poly-insaturés ( dont font partie les oméga 3 et oméga 6) et ce sont eux les acides gras dits essentiels.





Les acides gras saturés sont ceux qui augmentent le taux de mauvais cholestérol (LDL) c’est pourquoi ils doivent être consommés avec précaution et modération.


Les acides gras essentiels sont ainsi nommés car ils ne peuvent pas être fabriqués par l’organisme, (c’est le cas d’une partie de acides gras polyinsaturés à courte chaine)


Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, l’apport calorique quotidien, sous forme de lipides, doit s’élever environ à 30 %.



Mais attention, comme vous le savez, des apports en lipides, en trop grandes quantités, peuvent être néfastes pour l’organisme. Un excès de lipides entraine :

  • Une prise de poids

  • Des risques cardio-vasculaire

De plus, beaucoup de personnes, dont le métabolisme a tendance à stocker les calories ingérées sous forme de graisses, se trouvent en surpoids.


N'oublions pas :

Tout est poison, rien n'est poison, seule la dose compte. Hippocrate
56 vues

Flora Pozzo

| Praticienne de santé | Naturopathe |  Praticienne en hypnose ericksonienne

Prévention santé, et accompagnement psycho-émotionnel

alimentation, hygiène de vie, gestion de stress, relaxation, bien-être holistique...

28 rue du Four, 75006, Paris

 florapozzo@gmail.com 

Tel: 06.24.19.44.34

  • Facebook - Naturotips
  • @naturotips

 

Mentions légales : Le praticien de Santé Naturopathe n’effectue pas de diagnostic, ni de prescription, ni d’ordonnance, que seul votre médecin est habilité à établir. La consultation d’un naturopathe et de son site ne remplace pas une consultation médicale. Il n’interfère en aucun cas avec un traitement médical. Les conseils d’hygiène de vie proposés, ainsi que les compléments alimentaires relèvent exclusivement de l’hygiène vitale et de ce fait ne prétendent à aucun traitement de la maladie, ni ne donnent droit à aucun remboursement de la sécurité sociale.